PANAJI

Goa est le plus petit état de la République indienne et pourtant l'un des plus connu. D'une superficie de 3700 km2, il accueille 1,3 million d'habitants, les goanais. La capitale est Panaji et la langue officielle est le konkani.
Ancienne colonie portugaise, Goa est devenu depuis son rattachement à l'Inde en 1961 un paradis tropical pour occidentaux en mal de dépaysement. À l'instar de Pondichéry, les villes de Goa ont gardé cette architecture rétro des métropoles européénnes. La présence des catholiques y est encore très forte.
Goa n'offre pas seulement des paysages de cartes postales mais aussi de nombreux sites à visiter.

Les premières références de Goa se trouvent dans le Mahabharata sous le nom de Gomantak. On y parle déjà de son aspect paradisiaque et fertile. Connue des voyageurs grecs et arabes la région de Goa fut sous la tutelle de nombreux royaumes dont celui d'Ashoka au 3è siècle avant J.-C. De nombreuses dynasties se disputèrent la contrôle de Goa qui ne fut pourtant jamais une capitale. En 1510, lorsque les portugais débarquent à Goa, la région est gouvernée par les musulmans.
Les portugais qui avaient déjà construit quelques forts au Kerala, avaient besoin d'un port pour contrôler le commerce des épices. Ils arrivent en force et laissent l'inquisition catholique se déchainer contre les non chrétiens. Au milieu du 17è siècle l'influence des portugais décline face aux britanniques mais ils réussissent à conserver Goa.
Au début du 20è siècle le colonialisme est violemment critiqué. En 1947 l'Inde obtient son indépendance mais devra attendre 1961 avant de récupérer Goa par la force.

Aujourd'hui Goa vit surtout de la pêche et du tourisme dont le développement anarchique tend à dénaturer les sites naturels.

OLD GOA
PONDA
LES PLAGES
 
 
CARTE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
retour
accueil du site