OLD GOA

Old Goa était, sous le nom d'Ela, la capitale de la région sous le règne de Adil Shah. Elle faillit même devenir la capitale du royaume de Bijapur mais l'arrivée des Portugais en décida autrement. Ceux-ci en firent une cité magnifique qu'on surnomma "la Lisbonne de l'Orient". En 1759, le siège de la Vice-Royauté fut déplacé à Panaji. Après avoir perdu son statut de capitale en 1843 Old Goa déclina rapidement.
Aujourd'hui encore Old Goa est une ville de pèlerinage pour les catholiques.

 
  À VOIR
LA CATHÉDRALE DE SÉ
  Les portugais construisirent une première église à cet endroit en 1510 puis une seconde à la place en 1515. Elle devint cathédrale en 1538 avec la création du diocèse de Goa. Le bâtiment tel qu'il apparaît aujourd'hui fut érigé entre 1562 et 1652 par décision du Vice-Roi.
Son architecture extérieur mêle le style toscan et le style dorique alors que l'architecture intérieure s'inspire du style corinthien. À l'origine l'édifice comprenait deux tours mais celle du nord s'effondra en 1776. La tour sud abrite une très grosse cloche surnommée "la cloche d'or". L'intérieur contient de très belles chapelles richement décorées.
 
   
   
L'ÉGLISE SAINT FRANÇOIS D'ASSISE
  Le couvent et l'église Saint François d'Assise furent créés par les franciscains qui débarquèrent à Goa en 1517. Il n'y avait alors qu'une chapelle consacrée en église en 1521. En 1835 le couvent fut fermé par les portugais et les moines expulsés. Depuis 1964, il abrite le musée archéologique.
L'église fut reconstruite en 1661 dans le style toscan pour l'extérieur et dans le style corinthien pour l'intérieur. On peut y admirer des peintures et des fresques bibliques. Des six chapelles d'origine, il n'en reste que trois. Une statue en bois de Saint François d'Assise se trouve dans l'une d'elles.
 
   
   
LA BASILIQUE DE BOM JÉSUS
 

Le plus connu des édifices religieux de Goa puisqu'il abrite les reliques de Saint François-Xavier, patron de Goa. Ce jésuite fut envoyé en Orient en 1541 pour évangéliser les colonies portugaises. Il mourut en Chine et ses fidèles constatèrent l'incorruptibilité de son corps et le ramenèrent en Inde. Le miracle fut reconnu par l'Église et François-Xavier fut canonisé en 1662. Les reliques du corps sont contenues dans une urne en cristal depuis 1955, elle-même enfermée dans un cercueil en verre. Elles font l'objet d'une exposition publique tous les dix ans. La chapelle qui l'accueille est un chef-d'oeuvre de l'art italien. Elle possède de très belles peintures ayant pour sujet la vie du saint.
La construction de la basilique débuta en 1594 et elle fut consacré le 15 mai 1605. L'autel principal est recouvert de dorures. Il est dominé par une grande statue de Saint Ignace de Loyola. Dans la nef on peut voir le cénotaphe de Dom Jeronimo Mascarenhas, Capitaine de Cochin et bienfaiteur de l'église.

 
   
   
LES RUINES DE L'ÉGLISE SAINT AUGUSTIN
  De cette église construite en 1602 il ne reste que la tour haute de 46 mètres. À la fin de sa construction, l'église Saint Augustin était probablement la plus grande de Goa, mais après le départ des religieux en 1835 elle tomba en décrépitude. En 1871, on installa la cloche qui se trouvait dans la tour dans l'église Notre-Dame de l'Immaculée Conception à Panaji. La façade s'écroula en 1931 et le reste en 1938.
   
L'ÉGLISE ET LE COUVENT SANTA MONICA
 

La construction du couvent débuta en 1506 sous les auspices de l'archevêque Dom Frei Alexio de Menezes et se termina en 1627. En 1636, le roi du Portugal accepta d'en être le parrain. C'est pourquoi on parla du couvent royal de Santa Monica. Il pouvait accueillir quelques centaines de religieuses et servait de lieu d'accueil pour les épouses durant l'absence de leurs maris. Le couvent fut fermé en 1885. Il abrite aujourd'hui le centre théologique de l'institut Matar Dei. L'église de style classique abrite "la croix miraculeuse". D'après la légende, le 8 février 1636, du sang coula des blessures du Christ crucifié et ses yeux s'ouvrirent. Le miracle fut attesté le 24 août de la même année.

   
   
 
retour
carte
   
 
accueil du site