Généralités           Climat           Population          Économie
   

Septième pays du monde par sa superficie (3,29 millions de km2) et deuxième par sa population (plus de 1 milliard d'habitants), l'Inde est divisée en 28 états :

Karnataka
Kerala
Maharashtra
Rajasthan
Tamil Nadu
Uttar Pradesh
Bengale occidental
Madhya Pradesh
Andhra Pradesh
Bihar
Goa
Gujarat

Chhatisgarh
Uttaranchal
Jharkhand
Arunachal Pradesh
Assam
Haryana
Himachal Pradesh
Jammu et Cachemire
Manipur
Meghalaya
Mizoram
Nagaland
Orissa
Penjab
Sikkim
Tripura

et 7 territoires de l'union :

Delhi
Pondichery
Iles Andaman et Nicobar
Chandigarh
Dadra et Nagar Haveli
Daman et Diu
Laquedives

Cliquez ici pour voir la carte administrative

Cliquez ici pour voir la carte géographique

 

L'Inde est un état fédéral. Sa capitale est Delhi.

Il existe deux assemblées : la Lok Sabha (Chambre du Peuple) dont les membres sont élus par le peuple et la Rajya Sabha (Conseil des États) dont les membres sont élus par les assemblées des états.

Le premier ministre (Manmohan Singh - Parti du Congrès - désigné en 2004) détient le pouvoir réel. La présidente de la République (Mme Pratibha Devisingh Patil, élue en juillet 2007) ne tient qu'un rôle honorifique.

Le 26 Janvier est le jour de la fête nationale (proclamation de la République).
Il existe 18 langues officielles et des centaines de dialectes locaux. L'hindi a été adoptée par la constitution comme langue officielle de l'état. Les autres langues ont un statut officiel dans les états où elles sont majoritairement parlées :

Assamese (état d'Assam)
Bengali (Bengale Occidental)
Gujarati (Gujarat)
Hindi (Bihar, Jharkhand, Haryana, Himachal Pradesh,
Madhya Pradesh, Chhatisgarh, Rajasthan,
Uttar Pradesh et Uttaranchal)
Kannada (Karnataka)
Cachemiri (Jammu et Cachemire)
Konkani (Goa)
Malayalam (Kerala)
Marathi (Maharashtra)
Oriya (Orissa)
Penjabi (Penjab)
Sanskrit
Sindhi
Tamoul (Tamil Nadu)
Telugu (Andhra Pradesh)
Urdu (Jammu et Cachemire)
Nepali
Manipuri

 

La monnaie officielle est la roupie, divisée en 100 paise.
L'hymne national, Jana-gana-mana, a été composé d'après un poème de Rabindranath Tagore.
Le drapeau indien est tricolore. Il est formé de trois bandes horizontales : orange, blanche et verte. La roue (chakhra) qui se trouve au centre de la bande blanche est inspiré d'un dessin qui se trouve sur la colonne d'Ashoka à Sarnath.
Sur cette même colonne se trouve l'emblème de l'Inde moderne. Il s'agit de quatre lions, assis dos à dos et tournés vers les quatre point cardinaux.

 


On divise traditionnellement l'Inde en trois parties :

• la chaîne himalayenne au nord qui sépare l'Inde de la Chine, du Bouthan et du Népal. C'est là que se trouve le Kanchenjunga (8598 m), point culminant de l'Inde.
• la plaine septentrionale qui s'étend entre la Mer d'Oman à l'ouest et le Golfe du Bengale à l'Est. Elle est formée par les bassins du Gange, de l'Indus et du Brahmapoutre. Le Bangladesh et la Birmanie bordent cette plaine à l'est, le Pakistan à l'ouest.
Avec ses 3000 km, le Gange est le plus long fleuve de l'Inde.
• le plateau du Deccan qui forme la majeure partie du pays. De forme triangulaire et d'altitude moyenne (450 à 1200 m), il est bordé à l'ouest et à l'est par les Ghats, petites chaînes de montagnes qui se rejoignent au sud pour former les collines du Nilgiri. Les Ghats occidentaux (entre 1000 et 2400 m d'altitude) sont plus élevés que les Ghats orientaux (600 m)
   

Le climat

Le climat de l'Inde est principalement régi par la mousson. On distingue trois grandes périodes : une saison chaude, une saison humide et une saison fraîche.
La saison chaude s'étend de la mi-mars à la mi-mai. Elle peut être particulièrement insupportable, les températures avoisinant les 40°C.

La saison humide commence avec l'arrivée de la mousson. C'est un régime de vents, il y a deux périodes : la mousson du sud-ouest de juin à octobre qui monte du sud au nord et le retrait de la mousson d'octobre à février qui descend du nord vers le sud.
La mousson du sud-ouest apporte les trois-quarts des précipitations du pays. On distingue deux branches : la première vient de l'est et se déverse sur l'Inde de l'ouest et sur les versants des Ghats orientaux; la seconde vient du sud, du Golfe du Bengale, se déverse d'abord sur le Bangladesh et l'est de l'Inde avant d'être déviée par la chaîne himalayenne vers l'ouest jusqu'au Penjab.
Le retrait de la mousson voit l'inversion des mouvements de masses d'air. L'air continental sec repart vers l'océan. Les précipitations sont donc faibles et discontinues sauf sur la côte sud-est de la péninsule. L'air s'est chargé d'humidité en passant sur la Baie du Bengale et les pluies s'abattent sur le Tamil Nadu.

La saison fraîche débute en novembre et se termine en mars. C'est la saison la plus agréable à vivre sauf dans les grandes plaines du Nord où les conditions climatiques peuvent très rigoureuses.

 

La population

L'Inde a toujours été un des pays du monde les plus peuplé, même dans l'antiquité. La démographie y a été galopante au XXè siècle suite à la modernisation du pays, à l'amélioration des conditions sanitaires et sociales et aux campagnes de vaccination.

En 2003 l'estimation du nombre d'habitants était de 1 049 700 118 (dont 32,2% d'enfants de moins de 14 ans)
Le taux de fécondité est encore assez élevé (2,9 enfants par femme).
L'espérance de vie est de 63 ans pour un homme et 64 ans pour une femme.

La population est très rurale (plus de 70%) mais se répartit très inégalement. Il y a en Inde des régions quasi désertiques (Rajasthan) alors que d'autres sont surpeuplées (vallées et deltas des grands fleuves).
La plus grande ville de l'Inde est Mumbai (anciennement Bombay) avec ses 13 millions d'habitants. Delhi en compte 8,5 millions. De nombreuses villes ont changé de nom depuis quelques années : Bombay est devenue Mumbai, Bénarès est devenue Varanasi, Madras est devenue Chennai, etc...
La densité de population est d'environ 280 hab/km2 mais elle est très variable d'un état à l'autre : de 70 hab/km2 au Sikkim à 850 au Bengale Occidental.

L'Inde est l'un des rares pays du monde à compter plus d'hommes que de femmes. Cette anomalie tient au fait que de nombreuses femmes avortent lorsqu'elles sont enceintes d'une fille. Cette élimination des filles s'explique par le fait que le système de la dot pèse encore lourdement sur les familles indiennes. Une fille, lorsqu'elle se marie, doit verser à sa belle-famille une dot plus ou moins importante suivant la caste de son mari. L'éducation d'une fille peut donc coûter très cher à une famille.


Quelques chiffres:

Les indiens se répartissent de la façon suivante : 72% d'indo-européens, 25% de dravidiens et 3% de mongoloïdes ou autres.
Il y a 81% d'hindous, 12% de musulmans, 2,3% de chrétiens, 1,9% de sikhs, 0,7% de bouddhistes, 0,5% de jaïnas, 0,4% d'autres.
Taux de natalité : 23,3/1000.
Taux de mortalité : 8,5/1000.
Taux d'alphabétisation : 59% (70% chez les hommes, 48% chez les femmes).
(Source : Central Intelligence Agency -2003)

   

L'économie

Depuis son indépendance, l'Inde a instauré un système d'économie mixte. Le gouvernement y joue un rôle de planificateur, de régulateur, d'investisseur et de producteur.
En 1998, le PIB était d'environ 1700 milliards de dollars soit 1700 dollars par habitants. L'économie de l'Inde repose beaucoup sur l'agriculture puisqu'elle représente près de 33% du PIB. Les agriculteurs représentent 66% des actifs du pays et 20 % des actifs de la planète. Les principales productions alimentaires sont le riz, le blé, le millet, les légumes secs, certains oléagineux. Les céréales fournissent plus de 60% de la production agricole.
Des modifications majeures ont été apportées avec l'introduction de variétés de graines hybrides hautement productives accompagnée de l'utilisation d'engrais chimiques et de pesticides. C'est ce qu'on a appellé la révolution verte.
Les principales cultures commerciales sont le coton (partout dans le pays), le thé (sur les pentes hymalayennes et dans le sud), le café (dans le sud), le caoutchouc et les noix de coco (dans le sud-ouest). L'Inde est le grand producteur de thé au monde.
En raison des tabous religieux l'élevage du bétail pour l'abattage est réduit. Les animaux sont surtout utilisés pour le trait, le transport et la production de lait, de laine et de fumier encore largement utilisé pour fertiliser les terres. L'Inde est le plus gros producteur de lait, devant les États-Unis.
La plus grande partie des forêts appartiennent aux états et sont gérées par leurs gouvernements. Des licences d'exploitation sont accordées aux compagnies forestières.

Une grande variété de minéraux sont extraits et exploités. La plus importante production est celle de charbon. Il fournit plus de la moitié du besoin énergétique indien. L'industrie pétrolière est en plein développement mais elle ne couvre que la moitié de la demande du pays. L'Inde a beaucoup développé l'hydroélectricité et cette source représente 40% de l'électricité produite en Inde.
L'industrie indienne a été développée pour améliorer les conditions de vie de la population, notamment dans le secteur des biens de consommation. Cette politique n'a pas empêché l'Inde de développer des programmes d'industrie de pointe (aérospatiale, informatique, nucléaire...). L'industrie a connu un fort taux de croissance mais la production reste médiocre et souvent impropre à l'exportation.
La manufacture du textile reste la forme d'industrie la plus importante du pays en terme d'emplois. L'Inde fait partie des plus grands manufacturiers et exportateurs de coton.
En plus de produire de l'acier via ses gros conglomérats (Tata Iron et Steel Compagny), l'Inde produit de l'aluminium et du cuivre. La métallurgie manufacture des machines-outils, des automobiles, des vélos, des bus, des locomotives, des moteurs, etc...

Le réseau de voies ferrées de l'Inde est le quatrième du monde par ses dimensions (63 000 km). Le réseau routier souffre d'un grand retard en matière d'aménagement (seulement un peu plus de 40% est goudronné). L'automobile est peu utilisée.
Le réseau de communication indien est en pleine restructuration mais souffre encore de son obsolescence. Les services postaux sont répandus dans tout le pays mais sont lents.

Quelques chiffres:

Inflation :14%
Population active : 67% agriculture; 15% industrie; 18% services.
Dette extérieure : 93 milliards de dollars.
Exportations : 32 milliards de dollars.
Importations : 41 milliards de dollars.
63000 km de voies ferrées.
3,3 millions de km de routes.
341 aéroports.
(Source : Central Intelligence Agency - 1998)