FATEHPUR SIKRI

En 1568 l'empereur moghol Akbar se rendit dans le petit village de Sikri pour aller voir un homme saint musulman du nom de Salim Chisti. Akbar désespérait d'avoir un héritier mâle. Le saint lui prédit la naissance d'un fils si son épouse venait s'installer dans le village. La prédiction se réalisa en 1569. Akbar décida alors de bâtir une cité et d'en faire sa capitale. Elle fut baptisée Fatehpur Sikri (Cité de la Victoire) après la conquête du Gujarat par les troupes mogholes. En 1585 Akbar abandonna pourtant les lieux et n'y revint jamais. La cité se vida totalement pour devenir une ville fantôme. Reste les superbes monuments de grès rouge de style moghol.

 
  À VOIR
LA JAMA MASJID
  Cette mosquée construite en 1571 serait la copie de celle de la Mecque. Elle mesure 168 mètres sur 144 et dispose d'une grande cour intérieure. L'entrée principale se fait par une porte de 54 mètres de haut, la Buland Darwaza, érigée après la victoire d'Akbar sur le Gujarat. L'autre entrée, la Shahi Darwaza, était celle empruntée par le roi.
À l'intérieur se trouve le tombeau de marbre du saint Salim Chisti. Il est surplombé par un dôme. La tombe elle-même est entourée de panneaux en marbre délicatement ajourés. Aujourd'hui encore les femmes désirant avoir un enfant viennent ici prier le saint.
 
   
   
LE DIWAN-I-KHAS
  Ce pavillon est aussi appelé Maison des Bijoux. Il s'élève sur deux niveaux mais l'intérieur n'est composé que d'une seule pièce au centre de laquelle se trouve un gros pilier de 2 mètres de haut soutenant un trône duquel partent quatre ponts de pierres reliant les coins de la pièce. On ne sait pas très quelle interprétation donner à cette structure.
 
   
   
LE PANCH MAHAL
  Plus petite construction du complexe, le Panch Mahal est un palais de quatre étages dont la taille diminue plus on monte. Le rez-de-chaussée mesure 22 mètres sur 18. Le dernier étage est occupé par un kiosque. Le bâtiment est soutenu par 185 colonnes au total dont 84 au rez-de-chaussée toutes différentes. Le Panch Mahal servait d'appartements aux femmes de la famille royale.
 
   
   
LE DIWAN-I-AM
 

C'est le pavillon des audiences publiques où le souverain prenait le temps d'écouter les plaintes de ses sujets. Juste à côté se trouve une cour pavée, la Pachisi, dans laquelle l'empereur jouait au chaubar, sorte de jeu d'échecs dont les pions étaient des femmes esclaves.

   
LE PALAIS DE JODH BAI
 

Ce palais de style hindo-musulman doit son nom à la mère de Jahangir, fils d'Akbar. Il se trouve à l'endroit qui constituait autrefois l'entrée de la cité. Il dispose d'un Hawa Mahal (Palais des Vents) qui est un mur percé d'une multitude de fenêtre en claires-voies permettant aux femmes de regarder à l'extérieur sans être vues.
Le palais jouxte la demeure "de l'épouse chrétienne" appelé ainsi car elle servait de résidence à l'épouse chrétienne d'Akbar. Du temps de la splendeur de Fatehpur Sikri ce bâtiment était entièrement doré.

   
LE ANKH MICHAULI
  Ce bâtiment servait à l'empereur pour jouer à cache-cache avec les femmes du harem ! Plus sérieusement certains historiens pensent qu'il servait de dépôt pour le trésor d'Akbar.
   
   
 
retour
carte
   
 
accueil du site