MURSHIDABAD

Murshidabad doit son nom à Murshid Quli Khan, premier nabab indépendant du Bengale entre 1704 et 1725. Son petit fils Siraj monta sur le trône en 1756, attaqua les forces britanniques de Calcutta et s'empara du Fort William. Mais Siraj fut défait en 1757 lors de la bataille de Plassey. Siraj fut assassiné à Murshidabad peu après par son oncle.
Murshidabad est arrosée par un important bras du Gange, la Bhagirathi. La ville est reconnue pour sa soie.

 
  À VOIR
LE HAZARDUARI
 

C'est la principale attraction de la ville. Surnommé le palais au mille portes, ce bâtiment fut construit en 1837 par les anglais pour les nababs. Il a 114 pièces et 18 galeries. On peut y voir un superbe lustre offert par la reine Victoria.
Le Hazarduari est aujourd'hui un musée. On peut y voir une belle collection de peintures, des portraits des nababs, des armes, des armures. L'armurerie contient près de 3000 pièces dont les épées de Siraj et de son grand-père. Au troisième étage se trouve une bibliothèque, ouverte sur autorisation, abritant 10792 livres et 3791 vieux manuscrits (pandulipis).

   
LA KATRA MASJID
  Cette mosquée fut érigée en 1724 par le nabab Murshid Quli Khan sur le modèle de la mosquée de La Mecque. La tombe de ce nabab se trouve sous l'escalier d'accès. La mosquée fut fortement endommagée en 1897 par un séisme.
   
LE BARA IMAMBARA
  Le plus grand imambara du Bengale fut construit par Siraj. Il fut détruit par un incendie en 1846 et reconstruit en 1848 par le nabab Nazir Mansur Ali. Il est normalement fermé au public sauf en de rares occasions.
   
LES JARDINS KHOSBAG, ROSHNIBAG ET FARAHBAG
  Khosbag signifie "jardin du bonheur" en persan. Il est le lieu de sépulture des nababs et de leurs familles. Il faut traverser le fleuve pour s'y rendre.
Roshnibag signifie "jardin de lumière". Une mosquée y fut construite au 18ème siècle.
Farahbag signifie "jardin du plaisir".
   
   
 
retour
carte
   
 
accueil du site